logo Comité pour une Intervention Civile de Paix
français | english
français > Le Comité ICP > Les organisations membres  > Collectif Guatemala

Collectif Guatemala

Créé en 1979 par des réfugiés guatémaltèques et des militants français, le Collectif Guatemala (CG) est une association à but non-lucratif dont l’objectif est le soutien aux organisations de droits humains et au mouvement social et indigène guatémaltèques dans leurs efforts pour construire un État de droit.

Il intervient sur des actions de :
-  Sensibilisation et information du public français (projections-débats, publications, conférences, etc.)

-  Appui aux organisations de la société civile guatémaltèque (accompagnement protecteur non-violent, formation à l’outil vidéo, relais des alertes concernant des violations aux droits fondamentaux, etc.)

-  Plaidoyer et inter-action avec des réseaux associatifs de solidarité internationale en France (Amnesty International, FIDH,etc.), en Europe (CIFCA) et au Guatemala (FONGI).

Le CG participe depuis plusieurs années au projet d’accompagnement international de la population victime du conflit armé interne. Ce conflit a duré trente années. La politique contre insurrectionnelle des régimes militaires a fait 200 000 victimes (morts et disparus), et laissé derrière elle plus de 150 000 réfugiés et 1 million de déplacés internes.

Depuis 1993, plus de quarante accompagnateurs recrutés et préparés par le Collectif Guatemala ont répondu à la demande de présence internationale formulée par des groupes de population fragilisés par le conflit. Déplacés internes, réfugiés et « retornados », groupes de femmes de tout le pays ont accueilli les volontaires dans leurs communautés. Aujourd’hui la priorité est d’être présent auprès d’activistes des droits humains menacés (Projet No estas solo) et de groupes impliqués dans des actions en justice contre les responsables intellectuels des crimes commis pendant la guerre (Projet Acoguate).

Depuis 1998, le Centre d’action légale pour les droits humains (CALDH) travaille sur les recours en justice au Guatemala pour les crimes commis par les hauts commandements des régimes dictatoriaux de Romeo Lucas Garcia et d’Efrain Rios Montt (son procès est prévu pour mars 2013). Ils sont mis en cause pour crimes de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis en 1982 et 1983. Un élément central du projet est la participation des victimes et leur volonté de témoigner publiquement. Pour le moment, ce projet concerne 24 communautés dans 5 départements du pays. L’accompagnement international auprès de ces communautés vise à leur apporter un appui moral et un sentiment de sécurité. Il permet un processus d’observation impartiale mais aussi de centraliser et diffuser l’information au niveau national et international sur des menaces, des intimidations ou des harcèlements éventuels.

Acoguate (Accompagnement du Guatemala) regroupe les projets d’accompagnement européens et nord-américains et permet d’assurer la coordination avec le CALDH et les communautés accompagnées. Cela permet de compter sur un réseau d’Actions Urgentes impliquant 170 individus et organisations de solidarité internationale dans 19 pays, lesquels à leur tour peuvent activer leurs propres réseaux. En France, le réseau du CG s’étend à ses adhérents, aux associations amies, aux organisations de défenses des droits de l’Homme et aux médias.

Depuis 2000, le projet No estas solo permet d’accompagner des personnes membres d’organisations de défense des droits humains qui sont menacées du fait de leurs activités. Cet accompagnement dissuasif d’éventuelles agressions se réalise surtout à la capitale où sont coordonnés les projets d’accompagnements européens et nord-américains. [1]

Contact : 21 ter, rue Voltaire - 75011 Paris 01 43 73 49 60 collectifguatemala@gmail.com http://collectifguatemala.org/

Comité ICP | 187 montée des Choulans | 69 005 Lyon | comiteicp_AT_free.fr